Regards croisés sur le métier de blogueur / influenceur.

table-ronde

 

La semaine dernière nous avons assisté à une table ronde 100% digitale, dans les tout nouveaux locaux de Now Coworking, l’espace cowork ultra tendance du 7ème arrondissement lyonnais. La rencontre était animée par les fondateurs de trois blogs dont la notoriété n’est plus à faire : Presse Citron, Piwee et Siècle Digital. L’intervention d’Eric Dupin, Julien Fabio et Valentin Blanchot nous a permis de confirmer deux intuitions que nous avions déjà en tant que chargé de relations presse :

  • un blogueur doit être légitime pour avoir une réelle influence auprès de ses lecteurs
  • le blogueur cherche avant tout à créer un lien humain : il ne faut pas l’oublier lorsque l’on s’adresse à lui !

On vous en dit un peu plus sur ces 2 postulats.

nowcorwork

L’INFLUENCE : LA CONFIANCE COMME CLÉ DE VOÛTE.

« L’influence, c’est un baromètre pour les marques » – Éric Dupin, Presse Citron

Aujourd’hui, l’influence est directement liée à la notion de légitimité, sans laquelle un blogueur n’a aucun impact sur ses lecteurs. Sans cet impact, il ne déclenche pas l’envie d’acheter le produit ! Un blogueur qui parle d’un produit entrant directement dans son domaine de compétences, qu’il a personnellement testé, va avoir beaucoup plus d’impact, et donc d’influence, que s’il avait simplement fait la promotion de ce même produit sans apporter sa propre opinion, son point de vue et ses conseils personnels. Les internautes aiment cet aspect humain qui les pousse à s’attacher davantage au rédacteur qu’à son blog en lui même.

Par exemple, un blogueur vin aura davantage de crédibilité et de légitimité à donner des conseils de consommation s’il prend le temps de partir à la découverte du vignoble, de rencontrer les vignerons et de déguster les vins dans de bonnes conditions.

 

UNE APPROCHE RP PLUS HUMAINE

« Il y a deux types de RP : celles qui prennent le temps et celles qui ne prennent pas le temps » Eric Dupin, Presse Citron.

Quels moyens faut-il mettre en œuvre pour approcher efficacement ces blogueurs/influenceurs ? Si nous devions retenir une seule chose de cet échange, ce serait la nécessité de personnaliser le message. Et pour cela, il faut avant tout bien connaître les blogueurs à qui on s’adresse. S’il y a bien une chose à éviter, c’est de proposer une information qui n’a rien à voir avec leurs lignes éditoriales. L’annonceur ou l’attachée de presse doit se renseigner, en amont, sur les blogueurs à cibler : ce qui lui permettra de leurs adresser un message personnalisé assorti d’une accroche travaillée pour capter leur attention dès les premières lignes.

Cette personnalisation passe aussi par la créativité de l’opération mise en œuvre pour toucher ces influenceurs. Le traditionnel envoi d’échantillon est encore un moyen efficace pour les séduire mais l’aventure peut aller encore plus loin ! Les blogueurs sont séduits par de réelles expériences dont ils parleront ensuite spontanément sur leurs médias. Par exemple, pour un blogueur vin, il serait intéressant de lui proposer de participer à un cours de cuisine avec un chef reconnue ou au contraire un jeune chef qui monte, afin de concocter des accords mets/vins. L’expérience serait originale, unique et en adéquation avec le domaine du blogueur. Le blogueur gardera le souvenir d’une véritable expérience humaine : il fera automatiquement le lien entre ce bon souvenir et votre marque !

Enfin, le suivi est primordial en terme de relationnel. Un blogueur qui a testé un produit et qui en a parlé sur ses réseaux, appréciera d’avoir un retour de la part de l’agence (ou de l’annonceur), prouvant l’intérêt, pas seulement commercial, qu’elle lui porte. Ce suivi permet d’entretenir de bonnes relations avec ces influenceurs, qui seront plus à même de répondre à de prochaines sollicitations.

 

Pour voir l’ensemble du contenu de la table ronde.